Jean-Marie PLANQUE (1932-1992) Oeuvres graphiques & Edition d'une monographie

Date: 
Jeudi, 4 Octobre, 2012 - Samedi, 27 Octobre, 2012
Vernissage: 
Jeudi, 4 Octobre, 2012 - 18:30 - 22:00

Après avoir exposé en 2011 un choix représentatif des peintures de Jean-Marie PLANQUE couvrant la période des années 70, la GALERIE BRAAM présentera à l'automne 2012 une série d'oeuvres graphiques de l'artiste.

L'événement coïncidera avec l'édition d'une monographie rassemblant une part importante de l'oeuvre de Jean-Marie PLANQUE.

Jean-Marie Planque (1932-1992) Peintures-Dessins (156 illustrations)

Auteur : J-Ph. Braam

A cette occasion sera réalisé un Tirage de Tête composé de 10 exemplaires numérotés et contenant une œuvre graphique originale et certifiée.

 

« […] J’entrevoyais ce qui, de l’homme, était plus grand que l’homme : son ombre. »

Jean Grenier, Inspirations méditerranéennes

***

A la charnière de deux époques, dans une période d’incertitude artistique traumatisée par les bouleversements laissés en héritage par le magnifique et monstrueux génie Picasso, avant la reprise d’une relève parfois incertaine en quête de nouvelles et parfois hypothétiques révolutions, moderne parmi les classiques, classique parmi les avant-gardistes, Planque traduit l’expression d’un malaise propre à une catégorie d’artistes de son temps.

Héritiers d’une tradition qui trouve ses origines à la Renaissance, légataires amoureux et passionnés  d’une révolution artistique sans précédant survenue à l’aube de leur siècle, ils entendent maintenant réagir à ce qu’ils considèrent comme les récupérations d’une « invention » érigée en système. L’abstraction pour l’abstraction n’est pas une finalité.

Cette période de l’histoire de l’art souffre encore de sa relative jeunesse.

L’entrée en force, concomitante, de l’art conceptuel a très certainement concouru à porter de l’ombre à la production picturale de ces années intermédiaires. Production que le temps fera reconnaître comme un jalon nécessaire au cours duquel des artistes œuvrent  à la continuité et ouvrent les portes de nouveaux possibles. 

Celui qui ne voulait appartenir à aucune école et ne les fréquentait pas a, sans le vouloir, peint l’esprit de son époque.

Sa formation de typographe fut déterminante.

Lettrines, calligraphies, mises en page, sont aux sources de ses compositions les plus fortes.   

Détaché de la figuration pure mais en réaction par rapport à l’abstraction totale, il construira une œuvre  dédiée à l’abstraction figurative qui évoluera autour de thèmes fondamentaux classiques. Ses références seront celles de ses grands contemporains de la première moitié du XXe siècle : Picasso, Klee, de Staël, Poliakoff, Vieira da Silva.

Nous espérons, par l’entremise de cette monographie, apporter au lecteur la perception d’une œuvre originale qui, malgré ses apparentes contradictions, est forte, cohérente, et mérite à juste titre sa place dans l’histoire de la peinture moderne.

 

Lien utile : site de l'artiste

La presse en parle: 
La presse en parle: